Programme

Dj Titus

DJ Titus has been in the Hip Hop/R & B Entertainment Industry in Singapore for over 25 years. His career has seen him perform all over the Asian sub-continent in places like India, China, all over South-East Asia and Australia.
Starting his days as a young DJ in clubs he set himself apart in Singapore to pioneer playing serious Funk, Soul, Hip Hop and R n B.
He represented Singapore as an Ambassador for the Singapore Tourist Promotion Board show in 1991 in Manila.
His years has seen him play in  legendary R n B clubs like T.G.I.F, Caesar’s, Top Ten, Rootz, Jamz 2000, Lox, and Tha Wu Bar just to name a few.

Retour au programme complet

news

Prochain concert

Rootstudy
25.01 in Genève

Dans les années 60'-70', les Etats-Unis étaient une énorme source d'inspiration pour la musique jamaïcaine. 
De nombreux artistes ont ainsi repris des titres de musique soul, dénichant les plus belles chansons pour y ajouter la vibe colorée de l’île.
Aujourd'hui, Rootstudy souhaite rendre hommage à ce savoureux mélange qui a donné le rocksteady.
Que non seulement les pieds, mais également les cœurs se trémoussent. Voici l'effet qu'une touche de soul dans un groove reggae désire provoquer. Tous les membres de ce groupe de reggae genevois se sont réunis avec un seul objectif : faire vivre et revivre le rocksteady. Rassemblés autour de l'éblouissante et énergique chanteuse Nohémi, 7 musiciens se démènent pour faire groover du son roots en mettant en avant la voix soul de "Nono" avec en background une section cuivres.

Prochain concert

Erkalium
07.02 in Lausanne

Composé de deux claviéristes, Marino Palma et Allan Broomfield, et d’un batteur, Noé Benita, ce trio franco-suisse s’élance sur la scène musicale suisse et française pour créer des sons qui font vaciller les frontières musicales traditionnelles entre l’électronique et l’acoustique. En alliant les sons acoustiques joués et samplés aux vagues ondulées et répétées du synthétiseur, le groupe fait l’expérience d’une harmonie hybride et nuageuse dynamisée par les pulsations sourdes d’une batterie nerveuse. Au travers de ces premières compositions, les membres d’Erkalium élaborent une esthétique méditative qui explore le bruit du songe. Il s’agit alors de fusionner un univers emprunt à des influences allant de la techno minimal de Detroit (Robert Hood), à l’électro-jazz, ambiant et expérimental (ADMX-71) en passant par la House/funk des années 80, et évidemment tant d’autre.